L'école du futur

Publié le par Luciole

« Bonjour ! Déposez vos armes à l'entrée, merci. » Cette phrase, j'ai bien dû la répéter une trentaine de fois. Travaillerais-je dans un endroit « chaud », digne d'un JT de TF1 ? Les enfants arrivent-ils à l'école le couteau entre les dents, prêts à bondir ? Devrais-je toucher une prime de risque ?

Que nenni, chers lecteurs (oui, tous les deux, voire trois dans un bon jour ! ^^) En réalité, nous avons fêté Carnaval. Et, croyez-le ou non, mais les petits garçons étaient assez guerriers.


Extrait de filtrage à l'entrée :

« C'est une arme, ça, maîtresse ?

-- Ah oui, un sabre laser, tu le poses. »


Rien que dans ma classe, j'avais deux Dark Vadors... Remarquez, quand le vampire vous demande de l'aider à attacher sa cape, ça casse le mythe.

Nous avons même eu du sang ! Entre un preux chevalier et Batman... Un malheureux télescopage, m'ont-ils assuré d'une même voix. Résultat : Batman qui pleure et un chevalier en sang (mais qui ne pleurait pas. Ah, ça, c'était du solide à l'époque ! )


Le prix du déguisement le plus étrange revient cependant à une CE2. Horrifiés, nous essayions de deviner son costume... pour le moins léger. Mon collègue n'en démordait pas, et il est vrai que... Enfin... Mais se pourrait-il ? Une péripatéticienne ? Courageuse, j'interrogeais la douce enfant : « Dis-moi... Tu es déguisée en quoi ? »

« En star ! » m'expliqua-t-elle, rosissante. Aaaah... Je vous laisse en tirer les conclusions qui s'imposent... ;-)

Commenter cet article

Hugo 09/04/2010 21:47


Bah la luciole s'est éteinte? Quand même pas. J'espère que c'est pas un Dark Vador en herbe qui a réussi à passer un sabre laser en douce...


Hugo 16/03/2010 10:41


Elle a raison la petite. Il faut se vendre. Le plus tôt sera le mieux.
Pour les Dark Vadors... Il n'y en a pas un qui voudrait devenir Indiana Jones?
Tsss!
Ou alors, maître Yoda.
Ou pape.
Que sais-je?