LES HAUTS DE HURLEVENT

Publié le par Luciole

Je viens d'emménager dans mon nouveau chez-moi. Normalement, je devrais faire des bonds partout. Mais en fait, l'émotion qui domine... C'est un léger malaise. L'impression de ne pas être tout à fait seule...

Hier soir, j'ai fermé la porte de la salle de bains à clé pour prendre mon premier bain ici (à la cerise, youhouuuu !) Quand on sait que je vis sans serrure ni clé (à part la porte d'entrée, évidemment) depuis 4 ans...

Je bougeais doucement, en essayant de faire le moins de bruit possible... J'ai déballé l'essentiel, juste de quoi expédier mon repas. Je suis allée me coucher, j'ai lu... Une de mes dernières pensées conscientes ? « Je me demande s'il y a un fantôme, ici. »

 

Ce matin, je me suis réveillée tôt. J'ai écouté. A part les voitures... Le silence. J'ai ouvert les volets roulants, un peu oppressée. J'ai lu un peu... Puis je me suis levée.

Dans la matinée, alors que je déballais mes affaires, je me suis surprise à chuchoter lorsque je me parlais à moi-même. (Oui, je me parle souvent à moi-même, du genre : « Oh, n'oublie pas que tu dois téléphoner à X ! Où j'ai mis mon stylo ? ») Mais bon, d'habitude, c'est à un volume normal.

Et là... Là il y a ce vent, qui ne faiblit pas. Il hurle, il n'y a pas d'autres mots. Je l'entends qui s'engouffre, qui siffle... Et il y a ce poids... Pourtant, il fait jour. Pourtant, j'entends quelques allées et venues dans l'escalier. Mais si peu... Et tout résonne...

Je ne me souviens pas d'avoir été comme ça dans mes anciens lieux de vie. En même temps, ils étaient plus... Plus vivants ? Ici, ça sent la mort. Pas littéralement, dieu merci. Mais il y a quelque chose.

 

Note : pas la peine de m'expliquer que les fantômes ça n'existe pas (je sais) ou d'essayer de me faire encore plus peur en me racontant une histoire de maison hantée (attention, je vais me boucher les oreilles métaphoriquement en criant "nanana, j'entends rien !" Je suis capable, hein ! ^^)

Commenter cet article

Hugo 20/08/2010 14:18


... et tu n'as jamais lu/vu "Amityville, la maison du Diable",


Luciole 20/08/2010 19:45



Non, jamais. Et quelque chose me dit que je ne devrais pas me jeter dessus dans les prochains jours.



Hugo 20/08/2010 13:38


Tout ça pour nous dire que ça te manque d'entendre des femmes se faire fracasser la tête dans la rue...


Luciole 20/08/2010 19:45



Ha ha ! Non mais si le vent pouvait rester loin, loin, loin... Je serais pas contre ! ^^