REVOLTE

Publié le par Luciole

J'ai mal au ventre. J'ai mal au ventre tellement je me sens impuissante. TOUTES mes amies se comportent comme si elles étaient inférieures aux autres en général, et aux hommes en particulier.

 

Florilège de réflexions diverses et variées, mais toutes véridiques :

"J'ai pas de seins, j'ai honte..." (C'est sûr que ça tombe mal, puisque le degré d'intelligence d'une femme se mesure à son tour de poitrine. Quoi, comment ? Ca n'a rien à voir ? )

 

"Tu as vu mes cuisses ? " (Oui. Tu savais que la plupart des femmes étaient génétiquement programmées pour stocker dans les fesses et les cuisses, pour pouvoir mener une grossesse à terme en cas de famine ?)

 

"Je vais me mettre au régime. J'ai grossi... Je vais arrêter la pilule, je suis sûre que c'est ça qui m'a fait grossir !" (Oui, parce qu'être en contrôle de ta sexualité et de ton potentiel de reproduction, c'est vachement moins important que rentrer dans du 36. En plus, bon, comme l'intelligence d'une femme se mesure à sa maigreur (en plus du tour de poitrine, si vous suivez bien), vite ! Affame-toi !)

 

"J'ai acheté un DVD de gym, tu devrais essayer, j'en fais 2 heures par jour et ça marche !" (Oui. Parce qu'en fait, j'ai que ça à faire, consacrer 2 heures par jour à remodeler mon corps pour qu'il corresponde aux canons actuels de la publicité (notez que je n'ai pas dit la beauté...) Tu me diras, pendant que je fais ça, je ne songe pas à demander l'égalité, hein !)

 

"Non mais tu comprends, il est très occupé par ses études, alors bien sûr il ne peut pas venir nous voir avec la petite." (Ben oui. Toi, tu fais des études, tu as un job à temps partiel ET une gamine. C'est du pipi de chat à côté de "faire des études et s'amuser avec ses amis.")

 

"Non bien sûr que jamais je ne lui parlerais sur ce ton ! Bien sûr que j'ai droit au respect ! Mais bon, ce n'est pas si grave. Il faut le comprendre, il est très stressé parce que je couche pas suffisamment souvent avec lui. Il me l'a dit." (Tu as raison. Tout est de ta faute ! Car comme chacun sait, un homme qui n'est pas sexuellement satisfait par sa compagne a tous les droits sur elle. C'est pas dans le code Napoléon, là, à côté du chapitre sur "la femme est une mineure à vie" ?)

 

 

Elles ont toutes entre bac + 2 et bac + 5. Elles sont toutes jolies, et certaines sont franchement belles. Elles ont de l'humour, elles sont intelligentes (pas que pour les études, s'entend), et elles ont déjà toutes accompli ce que je considère comme des exploits (mener une grossesse à terme ET obtenir son bac en même temps, puis quelques années plus tard reprendre ses études pour avoir un vrai métier ; s'occuper de ses DEUX parents gravement malades en même temps, sans flancher, et ce pendant de longues années ; faire face à une grossesse pas forcément prévue, et parvenir à élever son enfant quasiment seule tout en terminant ses études supérieures et en ayant un boulot à temps partiel pour essayer de s'en sortir financièrement ; se retrouver mutée au milieu de nulle part, avec un poste de direction jamais occupé auparavant, tout en assumant la maladie grave de sa mère ; trouver la force de passer et de réussir DEUX concours en même temps, alors qu'on a une timidité qui est presque une phobie sociale et un lourd passé familial...)

 

Vous pensez que ces femmes seraient fières de ce qu'elles ont accompli ou de ce qu'elles sont en train d'accomplir... Hé bien non. La plupart se considèrent comme pas très malignes, les 3/4 jugent sévèrement leur corps, et toutes ont en commun cette caractéristique : elles se croient "faibles". Pas assez bien. Pas aussi bien que les autres, notamment les hommes de leur vie.

 

Moi, ça me révolte. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Commenter cet article

Hugo 06/03/2010 21:22


C'est bizarre, la réponse à mon commentaire de cette nuit n'est plus la même que tout à l'heure.
Ca doit être une question d'espace-temps tout ça!
Relançons le débat!
Mais après, il faudra parler de l'espace-temps. C'est important l'espace-temps, mine de rien!


Luciole 07/03/2010 11:15


Je te fais confiance pour trouver le bon moment pour parler d'espace-temps. ^^


Hugo 06/03/2010 01:27


Quelle coïncidence: moi aussi, je me sens inférieur...


Luciole 06/03/2010 09:14


Merci pour ton commentaire Hugo !

Il y a fort à parier que, comme mes amies, c'est une vue de l'esprit erronée. Tu veux relancer le débat ?


une inconnue 30/01/2010 21:34


Une reconfiguration du cerveau serait trop cher!!!
Malheureusement l'amour rend aveugle, et souvent on tombe toute dans le panneau :p.

Bon début de blog, j'aime ton style!


Luciole 31/01/2010 09:53


Merci !

Je suis d'accord, on a tendance à tomber dans le panneau, surtout les premières fois... mais je ne pense pas que ce soit inévitable. Unissons-nous, et éveillons nos cervelles ! Plaît-il ? Non, je
n'ai pas l'intention de brûler mon soutien-gorge. C'est que ça coûte cher, ces petits bouts de tissu !


maude 29/01/2010 11:15


je decouvre ton blog et j'aime bcq ton style, j'ai de la lecture en retard lol lol ....


Luciole 30/01/2010 09:11


Merci !

Et tu n'as pas tant de lecture en retard, non, en fait. ^^


maudmartin 26/01/2010 09:12


Grumpf, ça me fout en boule aussi...
qu'est-ce que tu veux y faire, c'est ancré dans leur petit crane !


Luciole 27/01/2010 09:50


Une reconfiguration du cervelet, peut-être ?

Merci d'être passée et d'avoir commenté. J'attends avec impatience la prochaine recette !