Artificiel 3 : Le cours de parenting

Publié le par Luciole

 

« Bienvenue à Parenting 101. Bienvenue à tous et toutes qui allez devenir parents, que ce soit pour la première fois ou bien pour la dixième. »

Ça commence bien... J'ai déjà envie de partir. Du coin de l'œil, je vois Dorian ouvrir son bloc-notes à la première page, stylo dégainé, sérieux comme au premier jour d'école.

Je me reconcentre sur la femme en blouse blanche qui poursuit :

« Je m'appelle Lana, et c'est moi qui dirigerai ce cours. Je vous propose de faire un tour de table avant d'entrer dans le vif du sujet. »

 

Une jeune femme rondelette prend aussitôt la parole :

« Bonjour ! Je m'appelle Hermione, et Antoine est notre deuxième enfant. Il sera prêt dans deux mois. »

Le barbu qui se trouve à ses côtés ajoute sobrement : « Et moi c'est Rico. »

Lana sourit et fait signe au couple suivant. La trentaine bien sonnée, deux jeunes femmes expliquent : 

« Joy est notre première enfant. Ni Julie ni moi n'avons été conçues en incubateurs, mais forcément... Ah, et je m'appelle Myriam. »

C'est ensuite au tour de Pierre et Lucie, qui attendent des triplés.

« Nous sommes enfant unique, alors nous voulons une grande famille ! Et puisque la technologie est là, pourquoi attendre et les faire un par un ? »

C'est à nous. Tous les regards se posent sur moi. Je m'éclaircis la gorge :

« Nous sommes Dorian et Cerise. La Crevette est notre premier enfant. Ah, et on n'a pas encore trouvé son prénom, visiblement... »

Quelques rires polis. Dorian prend la suite :

« On en est à 24 semaines de gestation, là. Heu... Et on a un AquaUt.

Oooooh ! Nous aussi ! intervient Hermione. Vous ne trouvez pas les brochures qui vont avec tout simplement formidables ? »

Lana redirige la discussion :

« Il est important de mettre en commun nos expériences, nos ressentis... Donc, je vous propose de travailler en groupe aujourd'hui !  2 à 3 couples par groupe, pas plus ! »

Rico me lance un regard inquisiteur, et je hausse les épaules. Hermione et Dorian sont déjà en train de discuter des mérites comparés de l'AquaUt et de l'Uto3000, son concurrent japonais.

Il s'approche et me lance :

« Alors comme ça, c'est votre premier ?

Oui. On découvre, on improvise...

Je me souviens, j'avais pas trop aimé la première fois. Hermione tricotait déjà la layette à la minute où l'engin était installé, mais moi... Je trouvais ça aussi ridicule que de parler à son ordinateur. »

Je souris. Finalement, ce n'était pas une si mauvaise idée que ça, de venir ici.

« Hé ! J'peux venir ? Julie discute avec les fans de gestation multiple, et vous avez l'air plus fun. »

C'est Myriam, un croissant dans une main et un café dans l'autre. Suivant mon regard, elle agite son butin et réplique :

« Bah quoi ? C'est pas là pour la déco ! »

Une fois notre part prélevée, nous trouvons un coin tranquille pour discuter.

Je me lance :

« On a mis l'aquarium dans la bibliothèque, nous. Je n'aime pas y aller la nuit, je trouve ça un peu angoissant, avec les lumières qui clignotent, les bruits...

Oh, Herm' a insisté pour le coller dans la chambre de l'aînée ! Résultat : la petite fait des crises d'angoisse et maintenant elle dort avec nous. »

Myriam hausse un sourcil et explique :

« Ben nous, on l'a mis dans le salon. Ça remplace la télé, mais en moins palpitant. »

J'éclate de rire. Le ton est donné.

A la fin de la soirée, nous échangeons nos adresses e-mails et décidons de créer un groupe de parenting alternatif, loin de toute propagande ou conformisme. Je retrouve Dorian, son bloc-notes noirci de pattes de mouche et des étoiles plein les yeux.

« Alors ? Qu'est-ce que tu en as pensé ?

Je crois... que j'ai trouvé de nouveaux amis ! »

 

* * * * * * * * * * * * * * *

 

Myriam, Rico et moi avons pris l'habitude de nous réunir un jeudi sur deux. Cette semaine, le meeting se fait à l'appartement. Pour être tranquille, je décide qu'il se fera dans la bibliothèque : fauteuils confortables, éclairage tamisé, petits gâteaux et boissons chaudes.

Ces réunions sont pleines de surprises : Rico s'est révélé être un pâtissier hors-pair (« C'est ma passion ! Après le rubgy, bien sûr... »), Myriam amène toujours son carnet de croquis (« Je prépare une BD alternative sur la nouvelle parentalité : vous êtes mes premiers cobayes, mon étude de marché, en somme. ») Et moi ? Moi, j'absorbe, je questionne, je réfléchis...

« Bon, et sérieusement, qui a envie de le laisser au labo, la prochaine fois, à l'asticot ?

Jamais nos moitiés n'accepteront ! Et que dirons les autres ? Non, j'ai presque envie d'un naturel, moi, si prochain il y a... » 

Myriam réagit au quart de tour :

« Mais tu es folle ! Tu as déjà vu une de ces anciennes vidéos d'accouchement ? Le sang, les cris, la douleur ! Et les risques ! Et puis, ça va, quoi. On n'est pas des vaches, non plus ! A quand le mec qui prend en charge la gestation, direct dans son auguste ventre ? »

Grimace d'horreur de Rico. Afin de subtilement s'éloigner de ce dangereux sujet, il tente :

« Et le sexe ? Ça se passe bien, pour vous ?

Ah, ça me fait plaisir que tu me poses la question ! Parce que c'est bien simple, nous on ne fait rien.

Pareil ici ! Entre Lilas qui squatte le lit et les intensives séances de tricotage de layette d'Hermione, bizarrement, on n'est pas d'humeur.

Pas peu fière, j'annonce :

« Hé bien nous... C'est génial ! On n'arrête pas, on fait des quickies, le plus souvent.

C'est quoi des quickies ? demande Rico, curieux.

C'est quand il n'y a presque pas de préliminaires. C'est comme au Quick, quoi, pas plus de 3 ou 4 minutes d'attente. »

 

La porte claque brusquement. Parmi tous nos rires, personne n'avait entendu Dorian entrer. Son ton est glacial :

« Je vous saurai gré de tenir vos discussions salaces autre part qu'ici. Les vibrations risquent de déstabiliser ma fille. »

Je ne suis pas dupe. Il le sait bien, lui, que si le sexe a remplacé les mots entre nous, c'est parce que toute vérité n'est pas forcément bonne à dire...

 

Publié dans Histoires

Commenter cet article